Features

Download

Online

Gallery

Blog

Sweet Home 3D Blog

This blog presents news and tips about Sweet Home 3D.

And you, how do you use your Sweet Home 3D? Episode 2

 (version française) Recently, Raymond asked some help in the forum to improve the rendering of his shipping containers building. Interested, we interviewed him about this innovating project.

- Can you state your project in Africa and explain your role in it?

Less than a year ago, an old African friend of mine - engineer and accomplished entrepreneur - requested my attention for a project dear to his heart. He had in mind the setup of an agricultural organic farm in a poor region of an equatorial country in Africa. We examined the land field data and confronted our ideas so as to end in the most adequate solutions for the construction of the main unit and its estate management, taking into account the following constraints:

  • Land very distant from urban areas
  • Non-existent road network (dirt tracks poorly maintained and flooded several months a year)
  • No energy supply system (electricity, fuel) nor waste management.

A real challenge!

From the start we contemplated the "natural" construction using locally available material: clay, earth bricks, straw, wood, stone, and so on. But then we faced a serious issue: timing and workforce availability in a scarcely populated region with lack of skills (carpenters, joiners etc.). On the other hand, the construction must be completed in a very short 2 to 3 months deadline, equating the dry season in this very rainy country.
The Shipping Container construction solution appeared almost "naturally" to me.

My role in this project is to bring "new" solutions to old problems. For a long time I’ve been interested in the sustainable development issue and I am fascinated by the present trend for New Technologies and their applications. In this particular case, I act as "solutions integrator" and ensure that they are properly put into effect in order to implement our ambitious goal of creating a unique organic farm, totally autonomous, self-managed and independent from any outside contribution. In short, this farm will produce but will not consume, almost!


Floor Plan based on 3 x 40’ containers put together in the most simplistic way and linked
through a wooden covered Patio. The whole assembly rests on elevated foundation of 1 meter high.  

- How does Sweet Home 3D help in this project?

As everyone knows, the construction process in any serious structure, requires technical skills and knowledge which you pay a high price. I have to specify that this project, which seems ambitious, has no other source of funding than our own limited means, my friend and I.

As the say goes, an image is worth a thousand words. Sweet Home 3D offers precisely the kind of solution which allows to visualize a concept and thus better communicate ideas to partners. It also allows to identify upstream a construction weaknesses and dysfunctions, then to correct or modify them before staging its implementation. One can thus imagine what this part of a concept would cost should it be entrusted to AutoCad and 3ds Max experts (justified, however).

Sweet Home 3D suits the philosophy, the logic and available means put into this project. So, in the same way we integrated solutions for the supply of the alternative energy, the management of the (too heavy rain) water and the nature of greenhouses bio-agriculture (but this is another subject), Sweet Home 3D offers a solution which allows us to display the architectural concept and moreover to perfect it, thanks to its friendly and relatively simple design. Having said that, I am still at the early stage of learning about its use and its possibilities; any support will be greatly appreciated (especially in provision of textures and objects representative of the Container element).


The admin built unit manages the Farm operations. It is set for two permanent residents
while the centered Patio serves as a canteen for all employees. 

- We see more and more Container options in bio and ethical projects. Can you explain why?

The intermodal shipping container is a brilliant invention by Keith Walton Tantlinger which transformed international trading and world economies. The container is first of all a "box" made of extremely solid, tight and very long-lasting steel. In architectural terms, it’s a self-supported STRUCTURE capable of handling very heavy loads. Furthermore, because produced in very large quantities, the container comes at ridiculous price tag, in comparison to a concrete construction of the same size.

Several years now, the concept of home-container made its way as an interesting alternative to concrete construction. The latter - which I think totally unsuitable for small built human housing, correlates more to an industrial and economical diktat than to a real function of refuge and friendly private space. Moreover, we all know that concrete material is a thermal mass from which it is mandatory to protect oneself from by implementing sophisticated and expensive techniques of insulation: heating in winters and air conditioning in summer, without which this "refuge" becomes inhospitable… let alone the financial costs, the pollution and the carbon footprint generated by the manufacturing of the non-recyclable cement.

On the other hand, thinking that we should return to "traditional" wooden constructions - a noble material - is unrealistic and extremely harmful to the little left of our planet forests and woodlands. Again, it’s just impossible to dig cliff caves for settling one’s nest… There is a global awareness toward the necessity of rethinking the human evolution parameters. A raging debate identified as the "Shift in the Paradigm of Development" is presently taking place among the academic, economic, political and other circles, and I kindly invite those interested in the subject to run a simple search on Google, in order to evaluate the volume and the acuteness of this debate.

Our container construction relates to many of these debated parameters. First, the stiffness and durability are no issue here. On the thermal aspect, metal is a conductive element as opposed to the concrete accumulator material. In other words, while the concrete stores heat and cold then spread them into closed space, the metal warms up and cools down almost immediately as the ambient temperature changes. In the first case, it becomes necessary "to produce" in a constant way a counterbalanced source of calories (energy), while in the second case one only needs to set up an adequate separation between the metal and the inhabited space, once for all. This insulation can be achieved using natural vegetal layers or wooden chipboard for a very effective result. This subject is intentionally simplified here.

In terms of structural planing, in itself the container is a free standing structure and "stackable" at will. Furthermore, it is relatively easy to create openings where needed (doors, windows, stairs) with no obligation of upper support; one can also remove the entire "wall". On the other hand, this modular construction with rectangular cubes allows multiplication of the liveable space in the most creative whim (cf Lego).
One of the most interesting aspect of this concept, is the possibility of putting together all the elements of the container building in an suitable place, like industry zone, without addition of costs and then transporting the finished built to the its final location where fixing to foundation is quickly completed.

Finally, the steel container is completely recyclable. Even when abandoned on a land field or thrown at sea (with open doors of course, otherwise it will float), it will eventually return to its mineral nature.


Rendering of roof timbre framing. Containers keep their own built roofing. 

In conclusion, the Sweet Home 3D software - for which I warmly thank the authors - integrated in a eloquent way into this collaborative and innovative project. All elements I quoted in this article are obviously subject to debate and I do not pretend that containers building is the only solution for the future. On the other hand, it appears to us - all working for free at this stage - that it has become necessary to challenge many of previous and current ways of building conception and to engage into different thinking when getting involved in an entreprise whose impact could be sensitive and holding new positive perspectives. This organic farm, for example, will serve among other things as model for sustainable development in impoverished countries. It will also form local skills, create long-term jobs, achieve food self-reliance and revenue stream to under-educated communities. This represents in many aspects our vision for this project.

On a personal level, I strongly believe in the collaborative way of work and in "horizontal" endeavours, as opposed to the "pyramidal" ones. This "New Technologies" era (including Internet) of which we attend the birth, will make no sense to me if it does not participate in the change of this infamous paradigm of development and in a better future for Men and Nature, all together.

Raymond Sabbah - April 2015


Road transportation in this kind of country – Good luck for this nice project!

More links about containers with Sweet Home 3D:
40ft HICUBE Container Concept House Project
Some textures for containers

 Récemment, Raymond a demandé de l'aide sur le forum pour améliorer le rendu d'un projet de construction à base de conteneurs. Particulièrement intéressés par ce sujet innovant, qui est déjà plusieurs fois apparu sur le forum, nous l'avons interviewé pour en savoir plus.

- Pouvez-vous nous expliquer quel est votre projet en Afrique et votre rôle dans celui-ci ?

Il y a moins d’un an, un vieil ami Africain, ingénieur et entrepreneur accompli, m’a sollicité pour un projet qui lui tenait à coeur : la réalisation d’une ferme agricole "bio" dans une région peu desservie d’un pays équatorial en Afrique. Nous avons examiné les données du terrain et confronté nos idées de façon à aboutir aux solutions les plus adéquates pour la construction du bâtiment principal et de son intendance, avec les contraintes suivantes :

  • Terrain très éloigné des centres urbains
  • Réseau routier inexistant (piste défoncée et inondée plusieurs mois l’année)
  • Aucune fourniture énergétique (électricité, carburant) ou sanitaire.

Un vrai défi !

Au départ, nous avions pris le parti de la construction "naturelle" utilisant les matériaux disponibles sur place : argile, briques de terre, paille, bois, pierre, etc… Mais il restait un problème de taille : la disponibilité du "temps" et de la main d’oeuvre dans une région très peu peuplée et dépourvue de certaines compétences (charpentiers, menuisiers, etc…). D’autre part, la construction devait être réalisée en un délai très court de 2 ou 3 mois correspondant à la saison sèche dans ce pays très pluvieux. 
La solution de la construction en Conteneur s’est offerte presque "naturellement" si l’on peut dire.

Mon rôle dans ce projet est d’apporter des solutions "nouvelles" à des problèmes anciens. Depuis le départ, je me suis intéressé au développement durable et je suis passionné par les nouvelles technologies.

Dans ce cas en particulier, j’agis comme "intégrateur" de solutions et je veille à leur mise en place adéquate dans le but de parvenir à l’ambition première qui consiste à créer une ferme biologique totalement autonome, auto-gérée et indépendante de tout apport extérieur. En un mot : elle produit mais ne consomme presque pas !

- En quoi Sweet Home 3D vous a aidé ?

Comme chacun sait, le processus de construction de toute structure sérieuse requiert des compétences techniques et une connaissance qui se paient cher. Je dois préciser que ce projet, qui paraît ambitieux, n’a d’autre source de financement que nos propres moyens limités, mon ami et moi. 

Comme on dit, une image vaut mille mots. Sweet Home 3D offre exactement le genre de solution qui permet de visualiser un concept et donc mieux communiquer les idées aux collaborateurs. Il permet aussi de découvrir en amont les faiblesses et les dysfonctionnements d’une construction, de les corriger ou modifier avant de passer à la réalisation. On peut donc imaginer ce qu’aurait coûté cette étape du projet si elle avait été prise en charge par des experts AutoCad ou des dessinateurs 3ds Max (avec mérite d’ailleurs).

Sweet Home 3D correspond à la philosophie, à la logique et aux moyens disponibles pour ce projet. Ainsi, de la même façon que nous avons intégré les solutions concernant la fourniture de l’énergie alternative, la gestion de l’eau (trop abondante) et la nature des cultures sous serres (un autre gros dossier), Sweet Home 3D, par sa conception conviviale et relativement simple, présente la solution qui nous permet de visualiser le concept architectural et surtout de le parfaire. Cela dit, je n’en suis qu’au début de son utilisation et il me reste beaucoup à apprendre sur ses possibilités ; tout support sera le bienvenu dans ce domaine (surtout en textures et objets représentatifs de l’élément "Conteneur").

- Les containers apparaissent de plus en plus dans les projets bio et éthiques. Pouvez-vous nous expliquer pourquoi ?

Le conteneur de transport inter-modal est une invention géniale de Keith Walton Tantlinger qui a transformé les échanges et conséquemment les économies de la planète. Le conteneur de transport est avant tout une "boîte" d’acier extrêmement solide, étanche et très durable. En termes architecturaux, il s’agit d’une STRUCTURE auto-porteuse résistante à de très fortes contraintes. Enfin, parce que produit en très grande quantité, le conteneur s’achète à un prix ridicule, comparativement à une construction en béton de même dimension.

Depuis quelques années déjà, le concept de maison-conteneur a fait son chemin comme alternative intéressante au modèle actuel de construction en béton. Cette dernière, que je trouve totalement inadaptée à l’habitat humain de petite dimension, obéit beaucoup plus à un diktat industriel et économique qu’à une réelle fonction de refuge et d’espace privé convivial. Tout le monde sait à quel point le béton représente une masse thermique dont il faut se protéger en y intégrant des techniques d’isolation sophistiquées et coûteuses : chauffage en hivers et climatisation en été sans lesquels ce "refuge" devient inhospitalier… en plus des coûts financiers, la pollution et l’empreinte carbone que génère la fabrication du ciment non-recyclable.

D’autre part, il est utopique et impossible de croire qu’on devrait revenir à des constructions "traditionnelles" en bois (noble), extrêmement préjudiciables au peu de forêts qui nous restent, tout comme creuser des grottes dans les falaises pour y installer son nid… Il existe une prise de conscience globale de la nécessité de repenser les paramètres de l’évolution humaine. Ce débat intitulé "Shift in Paradigm of Development" fait actuellement rage dans les milieux académiques, économiques, politiques et autres, et j’invite ceux et celles qui s’y intéressent à faire une simple recherche sur Google pour se rendre compte du volume et de l’acuité du sujet.

Notre construction en conteneur répond à plusieurs de ces paramètres qui font débat aujourd’hui. Tout d’abord la question de la solidité et de la durabilité ne se pose pas. Au niveau thermique, le métal est conducteur, à la différence du béton accumulateur. En d’autres termes, alors que le béton emmagasine chaleur et froid et les rediffuse en espace fermé, le métal s’échauffe et se refroidit presque instantanément en rapport avec la température ambiante. Dans le premier cas, il faut "produire" de façon constante une masse calorique pour contre-balancer celle du béton alors que, dans le deuxième, il suffit d’ériger (une fois pour toute) une séparation entre le métal et l’espace habité. Les isolants naturels comme la laine végétale ou l’aggloméré de bois sont très efficaces. Le propos est volontairement schématisé ici.

Sur le plan structurel, le conteneur est lui-même une structure auto-portante et "empilable" à souhait. De plus, il est relativement facile de créer des ouvertures là où on le souhaite (portes, fenêtres, escaliers) sans obligation de dalles de soutien ; on peut même carrément enlever un "mur". Par ailleurs, cette construction en modules rectangulaires permet la multiplication de l’espace habitable et surtout la fantaisie créative (cf Lego).

Mais le plus intéressant dans ce concept, c’est la possibilité de réaliser tous les éléments du bâtiment dans un lieu adéquat (zone industrielle par exemple) sans ajout de coûts et de les transporter sur le lieu d’implantation définitive où l’opération d’assemblage est complétée très rapidement.
Enfin, le conteneur métallique est entièrement recyclable. Même si on l’abandonne sur un terrain ou on le jette à la mer (en ouvrant les portes bien sûr, sinon il flottera), il retournera à sa nature minérale.

En conclusion, le logiciel Sweet Home 3D, dont je remercie ici les auteurs, s’est intégré de façon éloquente dans ce projet collaboratif et innovant. Tous les éléments que j’ai cités dans cet article sont bien sûr sujets à débat et je ne prétends pas que la construction à base de conteneurs soit la seule solution d’avenir. Par contre, il nous apparaît à moi et mes amis / collaborateurs, tous volontaires, qu’il devient nécessaire de remettre en question un bon nombre d’acquis et de s’autoriser une pensée différente lorsqu’il est question de s’engager dans une aventure dont l’impact pourrait être sensible et possiblement porteur de nouvelles perspectives positives. Cette ferme bio, par exemple, servira entre autre de modèle de développement durable dans les pays émergeants. Elle formera aussi des compétences locales, des emplois de longue durée, une indépendance alimentaire et une source de revenus à des communautés appauvries et sous éduquées. C’est en tout cas notre vision des choses.

A un niveau tout à fait personnel, je crois profondément au travail collaboratif et à l’entreprise horizontale, opposée à celle pyramidale. Les "Nouvelles Technologies" (incluant Internet) dont nous assistons à la naissance, n’auront aucun sens pour moi si elles ne participent pas au changement de ce fameux paradigme du développement et à un meilleur avenir pour l’Homme et la Nature, ensemble.

Raymond Sabbah - Avril 2015

Bonne chance à ce beau projet et merci beaucoup pour cet entretien

Sur le même sujet :
Un autre projet d’aménagement de container
Des textures pour containers

Read more...



    Get Sweet Home 3D at SourceForge.net. Fast, secure and Free Open Source software downloads
   
© Copyrights 2006-2016 eTeks - All rights reserved